Grève au ministère de l’Economie et des Finances: Les travailleurs paralysent l’administration pour diverses raisons
  Publié le : jeudi 15 décembre 2016   Source :

Les travailleurs de l’administration centrale des finances ont observé, mardi 13 et mercredi 14 décembre, un mouvement de débrayage de 48 heures. Ils agitent plusieurs revendications qui, selon eux, doivent être satisfaites par le Gouvernement avant tout arrêt du mouvement. Ils menacent même de durcir le ton dès la semaine prochaine en passant à 72 heures de débrayage, en cas de non satisfaction de leurs doléances.

Portes closes, bureaux vides, couloirs dégagés, à peine trouve-t-on des agents du ministère de l’Economie et des Finances à leur poste de travail ce mercredi. Et pour cause, le Syndicat des travailleurs de l’administration centrale des finances (Syntracef) était en grève de 48 heures. Les travailleurs agitent vingt-cinq revendications qui doivent trouver satisfaction auprès du Gouvernement dans un bref délai, faute de quoi le mouvement pourrait être durci. Ils dénoncent plusieurs décisions du Gouvernement qui auraient été prises «sans la moindre collaboration» des responsables dudit ministère.

Les travailleurs exigent que le Gouvernement revienne sur certaines nominations notamment celle du coordonnateur par intérim à la Cellule du Fonds européen pour le développement et du directeur des Assurances à la direction générale des Affaires économiques. Ces nominations irritent foncièrement le syndicat qui exige au Gouvernement de faire la promotion interne des cadres du ministère et de tenir compte de l’ancienneté des agents.
Barthélémy Avahounzo, premier secrétaire général adjoint du syndicat estime que le Gouvernement prend davantage des lois pour affaiblir les droits des travailleurs. « Chaque année, il y avait l’organisation des concours professionnels, maintenant on prend une loi pour dire que ce sera chaque quatre ans, et nous on ne peut pas accepter ça », confie-t-il. Selon le syndicaliste, les revendications sont anciennes pour la plupart et en juin dernier, un moratoire d’un mois avait été instauré mais n’a pas connu une suite favorable. « Maintenant, nous disons trop c’est trop : il faut passer à la vitesse de croisière. C’est ce qui justifie le mouvement de grève en cours actuellement» explique Barthélémy Avahounzo. Selon lui, lors des deux dernières assemblées générales organisées le 28 novembre et le 5 décembre derniers, les travailleurs ont affirmé à l’unanimité qu’il faut durcir le mouvement tant que les revendications ne seront pas satisfaites. Il souligne qu’à partir de la semaine prochaine, le mouvement passera à 72 heures de débrayage par semaine.

Lazare AKPAHOU

Autres actualités du pays
   Vote du budget 2017 par le groupe parlementaire Un : Guy Mitopkè explique les raisons du ‘’Oui’’
  Publié le : vendredi 16 décembre 2016   Source :

Le budget de l'Etat exercice 2017 est voté à l'unanimité par les députés hier, jeudi 15 décembre 2016. Mais avant, dans une déclaration lue par le député Guy Mitokpè, le groupe parlementaire Union fait la nation est revenu s

   Parakou : La mairie suspend la gestion des marchés à la SGMP
  Publié le : vendredi 16 décembre 2016   Source :

(Les bureaux de la société mis sous scellés)
La Société de gestion des marchés de Parakou (Sgmp) ne gère p

   Loi des finances, exercice 2017: L’ANCB dénonce la diminution des budgets des communes
  Publié le : vendredi 16 décembre 2016   Source :

L’Association Nationale des Communes du Bénin que préside le maire de Bohicon, Luc Atrokpo a tenu, ce mercredi 14 décembre 2016 à l’INFOSEC de Cotonou, sa dernièresession ordinaire de l’année 2016.Plusieurs préoccupations urgen

   Bénin : les députés votent unanimement le budget général
  Publié le : vendredi 16 décembre 2016   Source :

Cotonou (Bénin)- Les députés béninois, réunis jeudi en session pléni&e

   Conseil des ministres du 14 décembre 2016 Encore deux structures liquidées au ministère de l’agriculture
  Publié le : jeudi 15 décembre 2016   Source : Fraternité

Le Conseil des Ministres a tenu sa séance hebdomadaire ce jour mercredi 14 décembre 2016, sous la présidence de Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement. Le point de presse de ce jour portera sur 3 points majeurs.

   Baisse des dotations des communes dans le budget 2017 de l’État : l’ANCB s’indigne et réagit
  Publié le : jeudi 15 décembre 2016   Source :

La décentralisation aura du plomb dans l’aile en 2017. Du moins la réduction drastique des dotations des communes dans le projet de budget général de l’Etat 2017 en examen au Parlement en dit long. Pour ce faire l’Association nationale des communes

   Grève au ministère de l’Economie et des Finances: Les travailleurs paralysent l’administration pour diverses raisons
  Publié le : jeudi 15 décembre 2016   Source :

Boni Yayi prochain Directeur général de l'Institut de l'Unesco pour l'apprentissage tout au long de la vie ! La Lettre du continent N°743 parue hier, mercredi 14

   Entretien avec Pascal Todjinou sur la dernière sortie des syndicalistes : « Nous ne sommes pas là pour perturber le régime en place »
  Publié le : mercredi 14 décembre 2016   Source : Fraternité

Il y a quelques jours, les centrales et confédérations syndicales ont organisé un meeting à la bourse du travail afin de se prononcer sur

   Après la Belgique et la France : Talon en Estonie hier
  Publié le : mercredi 14 décembre 2016   Source :

Le chef de l’Etat, Patrice Talon était à Tallinn en Estonie hier mardi 13 décembre 2016 pour une visite de travail. Plusieurs sujets d’intérêt commun visant à dynamiser les relations de coopération entre les deux pays ont ét&ea




 

Veulliez patienter quelque secondes
(Utilisez de preference internet explorer)
Dépêches
 ARCHIVES DES ARTICLES 

-

L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31
 
Recherche avancée
 
 Documents 
Aucun document disponible !
 Top de la semaine 
 Dossiers 
Aucun dossier disponible !
.......:::::::::: Contacts ::::::::::........
Copyright © 2006 www.panafricain.com, tous droits réservés